Actualités

Halte à la surchauffe mentale avec l’appli Mental Energy Pro !

03 sept. 2018

 

My Mental Energy Pro est une start-up en plein essor qui aide tous les collaborateurs à prévenir la surchauffe mentale, et gagner en concentration par un usage raisonné du digital au service de l’écologie du cerveau.

 




Entretien avec Jean-Christophe Beau, fondateur inspiré.

My Mental Energy Pro est une entreprise pionnière du bien-être au travail, avec son idée d’écologie mentale. Quels liens faites-vous avec le concept de qualité de vie au travail (QVT) ?

Notre projet est issu de l’augmentation du flux digital au sein des entreprises qui exposent les individus à sur-sollicitation permanente. Jamais les personnes n’ont été confrontées à un tel flux d’information. D’où l’enjeu de déconnexion pour le cerveau. Nous avons intégré l’expertise de Gael Allain, Docteur en psychologie cognitive, spécialiste de l’attention, chercheur associé à la Chaire ‘Transformation digitale’ de Grenoble École de management, en pointe sur ces questions. Les études ont ainsi mené sur l’impact de la transformation digitale sur les qualités et compétences que doivent développer les collaborateurs et managers pour s’adapter au mieux à ce monde toujours plus rapide et informé.

 

C’est un enjeu majeur car si l’on ne diffuse pas les bons usages pour être efficace et se préserver dans un monde digital, l’épidémie de surchauffe mentale et d’épuisement, sous toutes ces formes (burn-out / bore-out / brown-out) guette.  Et ses conséquences néfastes tant pour le collaborateur que pour la performance de l’entreprise.

 

Le lien avec le bien-être et la Qualité de Vie au Travail est donc évident. Avoir une qualité de vie mentale au travail est essentiel, liée à l’existence d’un climat de travail où l’on peut être et se sentir efficace, conjuguer concentration et coopération, car un des principaux facteurs de qualité au travail, c’est de pouvoir bien travailler ! Le sentiment d’auto-efficacité est une composante clé de la QVT. C’est une évolution de la Santé-sécurité-QVT vers une notion d’entreprise en santé, préservant les ressources intellectuelles et mentales des employés pour concilier bien-être et productivité. En témoigne l’arrivée de la mindfullness dans les entreprises les plus avancées sur ces questions.

Vous proposez des outils innovants pour améliorer l’efficacité et le bien-être du cerveau au travail. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Tout d’abord, un dispositif de sensibilisation pour apprendre à bien faire fonctionner le cerveau face à ce flux d’information. Il est important de faire connaître les fondamentaux au plus grand nombre. Par exemple, le cerveau n’est absolument pas ‘multitâches’. Le fait de passer d’une activité à l’autre en permanence implique un surcoût de 30 à 50% de temps et d’énergie pour effectuer la même tâche, car plusieurs dizaines de secondes sont nécessaires au cerveau pour revenir à la tâche première après une interruption. C’est une source d’épuisement importante, fréquente en open space, s’ils ne sont pas accompagnés de mesures pédagogiques pour mieux gérer les interruptions liées à l’environnement physique ou digital.

Autre enjeu clé : les micro-pauses et la déconnexion car on peut difficilement rester concentré plus de quarante-cinq minutes. Au-delà, nos ressources tombent de moitié, on perd en lucidité et en efficacité. Une micro-pause de trois minutes en silence suffit pour regagner en efficacité et bien-être.

 

Nous proposons une ‘e-bibliothèque’ sur le web et sur l’application My Mental Energy Pro, riche de ressources audio et vidéo bilingue : auto-diagnostic de ses habitudes de travail, sophrologie, anti-stress, musique et sons de concentration, aides à l’endormissement… Les entreprises peuvent acheter les accès pour leurs collaborateurs, comme l’a fait Volvo Trucks qui a proposé ce service à ses employés au niveau mondial. Nous proposons aussi aux cabinets de conseil et de formation de l’intégrer dans leurs offres d’accompagnement.



Il s’agit donc d’un travail de sensibilisation au bon usage des outils digitaux, pour basculer vers une nouvelle culture de travail digitale, performante dans la durée.